Identifiants personnels



Retour à l'accueil > Les chroniques > Chez Friture Mag > Friture Mag, c’est fini...

Des nouvelles de Friture Editions

Friture Mag, c’est fini...

18 janvier 2016, par Philippe Gagnebet


Ce n’est vraiment pas un scoop. Vivre, et même survivre, dans le paysage médiatique régional, n’est pas chose facile. Depuis cinq ans, Friture Editions, dans le cadre de ses multiple activités, publiait un magazine trimestriel qui se voulait un peu "différent" : dossiers thématiques, état des lieux de questions qui traversent la société et mise en avant des "Possibles", des initiatives de tous genres, constituaient l’épine dorsale éditoriale d’un mag de 72 pages, richement illustré, faisant travailler de jeunes journalistes de talent, donnant la parole à des experts, associations ou citoyens. Et ce sur un territoire étendu sur le grand Sud-Ouest -de Bordeaux à Montpellier, en passant par Toulouse et les départements. Des articles, enquêtes, reportages, coups de gueule, pages ouvertes, interview et petites infos, repris systématiquement sur le site www.frituremag.info.

Après avoir connu des pointes à près de 700 abonné-e-s, 30000 visites par mois sur le site, des ventes au numéro avoisinant parfois les 2000 exemplaires, les journalistes et les membres du CA ne peuvent que constater un épuisement général, une baisse de motivation, et surtout un manque cruel de moyens financiers. Malgré un équilibre presque atteint en 2016, mais avec un léger déficit que nous comblerons en cours d’année, nous avons décidé de mettre un terme à l’aventure et à nos publications. Faute de moyens - tous les journalistes, photographes et illustrateurs étaient rémunérés - et surtout faute de sang neuf dans l’équipe rédactionnelle et administrative. Il n’y aura donc pas de nouveau numéro papier ce printemps et le site va continuer à tourner au ralenti. Les abonnements en cours seront régularisés progressivement.

Cela dit, l’association Friture Editions va poursuivre ses autres activités : organisation des Médiastages et formations diverses (ICI), création de chartes graphiques, sites internet, infographie (ICI). Cette asso, sorte de "boîte à outils" pour faire travailler formateurs, graphistes et journalistes, va se réorganiser. Dans le même temps, une équipe resserrée, mais qui ne demande qu’à s’ouvrir et accueillir d’autres membres, va travailler sur un nouveau projet de développement toujours en direction de Bordeaux et Montpellier, pour tenter de relancer les publications sous une nouvelle forme, et avec des moyens plus conséquents. Si, d’ici septembre 2016, nous n’avons pas réussi à bâtir ce nouveau modèle, nous abandonnerons définitivement ces publications.

Nous tenons à remercier tous nos lectrices et lecteurs, abonné-e-s, partenaires institutionnels ou privés pour ces cinq années denses. Ainsi que tous les journalistes, photographes, illustrateurs ou collagistes qui ont donné à Friture Mag cette couleur si spéciale.

A très bientôt, ici ou ailleurs, gardez la frite et soutenez les petites initiatives, associations, modèles nouveaux qui reconstruisent une société parfois malade qui a besoin de ces sangs neufs !

Philippe Gagnebet

6 Messages de forum

  • Friture Mag, c’est fini... Le 20 janvier 2016 à 09:53 , par Emmanuel Scheffer

    C’est dommage. En espérant que vous trouviez un nouveau modèle économique. J’en profite aussi pour faire remarquer une chose en tant que co-fondateur de Friture magazine régional des Possibles en 2005 : je retrouve regrettable que la nouvelle équipe qui a pris le relais en 201O ne fasse ici aucune allusion à celles et ceux qui ont lancé ce magazine. Pas un mot, pas un remerciement. Pourtant sans nous, Friture Mag n’aurait jamais existé. L’aventure n’a pas commencé en 2010 mais en 2005. Je suis donc triste de cette nouvelle et amer de cette attitude. Une arête coincée à double effet. Emmanuel

    Répondre à ce message

    • Friture Mag, c’est fini... Le 20 janvier 2016 à 17:23 , par Philippe Gagnebet

      C’est vrai Emmanuel, nous avons oublié de signaler l’existence ancienne de Friture. Rendons donc à César... Cela dit, comme bien noté dans notre texte, tout n’est pas terminé, et qui sait, peut-être fêterons nous ensemble un jour les dix ans de Friture et Friture Mag !

      Philippe Gagnebet

      Répondre à ce message

  • Friture Mag, c’est fini... Le 19 janvier 2016 à 23:29 , par boilette

    Comment ça, fini ? Non non non, en sommeil... en hibernation... peut-être, mais pas fini... Allez, on en a besoin nous de Friture mag !

    Répondre à ce message

  • Friture Mag, c’est fini... Le 18 janvier 2016 à 22:43 , par Pierre Estournel

    Oui, c’était difficile. En même temps, le site web peut peut-être continuer même en petite vitesse ? Ce serait chouette.

    Répondre à ce message

  • Friture Mag, c’est fini... Le 18 janvier 2016 à 15:39 , par Nathalie

    Cher Friture ! Avoir réussi à tenir aussi longtemps est déjà une prouesse et le signe d’une certaine capacité de résilience qu’on ne peut qu’applaudir. En tout cas, bravo et merci pour les apports en matière de journalisme régional engagé.

    Répondre à ce message

  • Friture Mag, c’est fini... Le 18 janvier 2016 à 14:36

    Salut Philippe, bon vent à toi. Et remercie pour moi l’équipe qui est venue sur le Tourmente, et toute celle qui a porté ce journal, merci à tous tes collaborateurs pour ce très beau numéro sur le Canal du Midi.

    A bientôt ici ou ailleurs, bienvenue à bord.

    Cap’tain Sam.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Le maga­zine papier tri­mes­triel existe depuis 2006. Vous trou­ve­rez ci-des­sous les numé­ros de la nou­velle for­mule, avec les liens sur le som­maire, et autant de dos­siers thé­ma­ti­ques com­po­sés de repor­ta­ges, por­traits, infos pra­ti­ques, port­fo­lios, entre­tiens... Tout ce qui fait le "ton" de Friture Mag.

Bon feuille­tage, bonne lec­ture.

  • Hors-série N°1
  • Numéro 14
  • Friture Mag N°15
  • Le N°16
  • Friture Mag N°17
  • Le magazine N°18
  • Canal hystérique - FritureMag - Le média des possibles
  • Friture Mag N°20
  • Friture Mag N°21 "Demain, ma ville"
  • N°23

A propos de FritureMag

Friture Editions
est soutenu par