Identifiants personnels



Retour à l'accueil > Pages Ouvertes > Festival Toucouleurs : une collusion qui place Dell’arte en ligne de mire (...)

Pages ouvertes

Festival Toucouleurs : une collusion qui place Dell’arte en ligne de mire !

15 mai 2013


Par Association Dell’Arte

Suite à des demandes de plusieurs personnes et structures ressources de la Reynerie dont Voir et Comprendre, Dell’Arte s’est engagée, dès fin 2012, dans le projet d’une escale de Toucouleurs à la Reynerie, à titre expérimental. Le but de cet engagement était de mobiliser les habitants, les associations, les partenaires institutionnels jusqu’à l’émergence d’une dynamique collective et autonome d’ici 2015 qui serait porteuse à son tour du projet.

La dynamique prenait belle et bien avec toutes ses fragilités et ses promesses. Ce projet devait être un plus pour le quartier. Il est malheureusement devenu aujourd’hui l’objet d’enjeux qui nous dépassent et qui ne sont pas les nôtres.

Priorité de l’intérêt individuel au détriment de l’intérêt collectif ; renforcement des rivalités entre associations ; procès d’intentions et accusations ; menaces et suspicions ; soutiens conditionnels et incertains… Une collusion telle qui fait qu’aujourd’hui l’escale Toucouleurs à la Reynerie n’aura pas lieu.

Nous constatons amèrement la conjonction d’enjeux individuels et concurrents qui remettent en cause le fond et la forme proposés au départ.

Il n’a jamais été question que Dell’Arte porte seule cette action ni encore moins qu’elle vienne augmenter son budget « sur le dos » de la Reynerie.

Face à ce climat délétère, nous serions totalement irresponsables de maintenir cette escale. C’est justement parce que nous sommes intègres que nous préférons renoncer à ce projet plutôt que de continuer d’attiser toutes les rancœurs et les calomnies.

Sachez que ce choix est douloureux et qu’il nous met dans d’autres difficultés qui sont, entre autre, de tenir nos engagements vis-à-vis des équipes artistiques, des techniciens et des différents prestataires. Et afin que tout soit clair, sous prétexte du financement exceptionnel de 16 000€ de l’Etat pour l’escale de la Reynerie, Dell’Arte risque de perdre une part de ses financements pour l’insertion, cœur de son projet associatif, et ce, à hauteur de 8 000€.

Alors oui, certains diront que c’est un échec. Certainement les mêmes qui ne voulaient pas de l’escale à la Reynerie !

Certes s’en est un pour le quartier et pour la dynamique collective avortée. Ceci étant, nous continuons de croire qu’il peut en être autrement demain.

Pour autant, tout n’est pas à jeter ! Car même si cette expérimentation n’aboutit pas cette année, elle a tout de même démontré que s’il y a dynamique collective, il y a possibilité d’obtenir un soutien financier du côté de l’Etat et des soutiens techniques du côté de la Ville. Comme quoi, l’union peut encore faire la force….

Il appartient maintenant à tous nos détracteurs et à ceux qui voulaient impulser une dynamique autre que Toucouleurs de s’en emparer. La place est libre et les moyens sont rendus !

« Ce qui ne tue pas, rend plus fort »
Toulouse, le 3 mai 2013.
Le Conseil d’Administration de Dell’Arte.

Répondre à cet article

Le maga­zine papier tri­mes­triel existe depuis 2006. Vous trou­ve­rez ci-des­sous les numé­ros de la nou­velle for­mule, avec les liens sur le som­maire, et autant de dos­siers thé­ma­ti­ques com­po­sés de repor­ta­ges, por­traits, infos pra­ti­ques, port­fo­lios, entre­tiens... Tout ce qui fait le "ton" de Friture Mag.

Bon feuille­tage, bonne lec­ture.

  • Hors-série N°1
  • Numéro 14
  • Friture Mag N°15
  • Le N°16
  • Friture Mag N°17
  • Le magazine N°18
  • Canal hystérique - FritureMag - Le média des possibles
  • Friture Mag N°20
  • Friture Mag N°21 "Demain, ma ville"
  • N°23

A propos de FritureMag

Friture Editions
est soutenu par