Identifiants personnels



Retour à l'accueil > Pages Ouvertes > La ruralité doit devenir une priorité nationale

Promesses de Hollande

La ruralité doit devenir une priorité nationale

16 septembre 2015


Par l’Association des Maires Ruraux de France

Les Maires Ruraux de France prennent acte avec satisfaction de la démarche du Président de la République et du gouvernement d’aller à la rencontre des acteurs du monde rural. Celui-ci souffre durement mais se développe grâce à sa population de plus en plus nombreuse. Plusieurs engagements sont venus compléter les premières annonces faites il y a 7 mois à quelques jours des élections départementales, sans moyen spécifique.
Cette considération récente, initiée par l’ajout de la ruralité au ministère de l’Egalité des territoires et du logement est tardive et reste encore poussive. Nous attendions depuis longtemps, en réalité dès le lendemain de l’élection présidentielle, une considération politique et la volonté de passer des bonnes intentions aux actes tangibles.

Trois ans et demi plus tard, les premières « preuves d’amour » arrivent avec la création d’un fonds destiné au financement des maisons de services publics. Autre satisfaction qui reste à confirmer dans le budget de l’Etat 2016, la reconnaissance officielle de l’injustice faite aux 22 millions d’habitants des villages de France en terme de moyens alloués par habitant à chaque commune pour gérer les services.
Il est cependant à craindre que cette évolution exigée par les Maires ruraux soit trop lente pour rééquilibrer rapidement les capacités de développement entre espaces ruraux et urbains. A cela s’ajoute la baisse des dotations qui devient insupportable pour de nombreuses communes rurales, les obligeant à fusionner sous la contrainte et par dépit, ou à réduire voire supprimer les services qu’elles rendent. L’annonce d’un fléchage d’une partie substantielle du milliard d’euros annoncé pour l’investissement devra passer l’épreuve du feu de la sélection des projets dans les préfectures. Nous demandons que des dispositions particulières permettent aux communes rurales ou à leur coopérative de communes d’être aidées pour éviter une relégation financière faute d’ingénierie, comparée aux agglomérations également ciblées dans ce plan.

Les Maires ruraux saluent également l’effort supplémentaire fait en termes de déploiement du très haut débit, première condition durable d’un développement économique et social. Cette nouvelle séquence tournée vers la campagne, traduit une prise de conscience. Elle doit désormais s’ancrer au quotidien dans les moeurs politiques et administratives. L’État peut compter sur la volonté des habitants des territoires ruraux et ses élus de s’inscrire dans une démarche constructive, ouverte sur l’avenir.
La République ne doit pas se développer de manière unilatérale en négligeant plus longtemps ses territoires ruraux, ni en affaiblissant les maires ruraux par d’innombrables attaques contre leurs prérogatives. La démocratie ne se renforcera pas, la République s’affaiblira tant que l’obsession de la masse critique et de la concentration du pouvoir irrigueront le champ des décisions politiques.

Les 3 « M » : Motivation, Méthode et Moyens

Nous demandons des engagements forts et une motivation sincère, de la méthode, et des moyens. La motivation semble enfin là. Mais elle cohabite avec la poursuite de mouvements hostiles aux campagnes, souvent initiées par les services de l’Etat eux-mêmes (Education, santé, transport, excès de normes…). Les Maires ruraux signalent et alertent sur ces mouvements de retrait des services publics. Ils doivent être interrompus pour que devienne crédible l’attention et l’intérêt portés aux campagnes. La méthode doit être davantage basée sur les compétences et la générosité de l’engagement des acteurs ruraux. La confiance doit être recherchée avec les élus de terrain qui incarnent, avec l’ensemble des acteurs associatifs et économiques ruraux, une volonté, une vision, une énergie à vouloir propulser les territoires ruraux dans l’avenir. Communes, départements, régions sont le triptyque de notre architecture territoriale. Certains veulent la démanteler prenant ainsi le risque, d’affaiblir la démocratie, de casser ce qui fait l’ossature territoriale et opérationnelle de la République. La commune et le maire sont utiles. Cessons de les fragiliser et de tout concentrer. Il faut une pause dans ces réformes trop souvent inadaptées à la diversité des territoires et parier sur la capacité des territoires à s’adapter intelligemment.

Quant aux moyens, ils restent insuffisants tant la détresse de nombre d’habitants des campagnes est grande et l’urgence d’agir criante. La ruralité doit devenir une priorité nationale pour son développement et celui du pays avec la reconnaissance de la place légitime qui lui revient. L’objectif doit être la création d’emplois et leur accessibilité effective pour les ruraux.

Un rural éligible par liste

Les Maires ruraux demandent que cet intérêt marqué ne soit pas qu’une simple attention formelle dont la finalité serait les élections régionales prochaines. Ils adresseront dans les prochains jours localement et nationalement une demande à destination de tous les partis politiques pour qu’élus et habitants de la société civile issus de communes rurales soient en position éligibles, y compris en cas
de défaite. C’est une condition obligatoire si l’on ne veut pas voir la ruralité sous représentée dans les nouvelles grandes régions.
L’AMRF organise le 26 septembre dans le Puy-de-Dôme son Congrès national autour du thème « Vive la campagne, réinventer l’identité rurale ».

Répondre à cet article

Le maga­zine papier tri­mes­triel existe depuis 2006. Vous trou­ve­rez ci-des­sous les numé­ros de la nou­velle for­mule, avec les liens sur le som­maire, et autant de dos­siers thé­ma­ti­ques com­po­sés de repor­ta­ges, por­traits, infos pra­ti­ques, port­fo­lios, entre­tiens... Tout ce qui fait le "ton" de Friture Mag.

Bon feuille­tage, bonne lec­ture.

  • Hors-série N°1
  • Numéro 14
  • Friture Mag N°15
  • Le N°16
  • Friture Mag N°17
  • Le magazine N°18
  • Canal hystérique - FritureMag - Le média des possibles
  • Friture Mag N°20
  • Friture Mag N°21 "Demain, ma ville"
  • N°23

A propos de FritureMag

Friture Editions
est soutenu par