Historique

Les voitures électriques ne sont pas nouvelles. En effet, leur histoire remonte à plus d’un siècle. Les premiers essais de véhicules électriques ont eu lieu dans la seconde moitié du 19e siècle. Ainsi, un ingénieur belge a développé en 1989 une voiture électrique qui est connue pour être le premier véhicule de l’histoire à avoir dépassé les 100 km/h. Il s’agit de la « Jamais contente » fabriquée par CGA Dogcart de l’ingénieur belge Camille Jenatzy. Il faut attendre plus d’un siècle avant de reparler d’un record en la matière. En effet, en 2007, Roger Schroer a dépassé les 487 km/h sur un « Venturi Buckeye Bullet, type 2.5 et 3 ». Ainsi commence la révolution des voitures électriques.

Fonctionnement

Related image

Encore appelées « véhicules à énergie embarquée », les voitures électriques ne prennent pas de carburant. Ils se déplacent grâce à la force d’un ou de plusieurs moteurs électriques ravitaillés par une batterie d’accumulateur, une pile à combustible ou un moteur thermique couplé à un générateur. La puissance des moteurs électriques varie selon l’usage et les performances attendues et peut osciller entre 15 et 400 kWh.

La batterie

La batterie est la principale source d’énergie qui permet l’alimentation d’une voiture électrique. Elles sont pour la plupart fabriquées en lithium-ion et leur durée de vie peut atteindre les cinq ans. Comme toute batterie, celle des voitures électriques a aussi trois éléments : l’anode (le pôle négatif) ; la cathode (le pôle positif) ; puis l’électrolyte (l’élément solide qui facilite le passage du courant entre les deux bornes). Pour le fonctionnement de la voiture, il s’opère entre l’anode et la cathode deux demi-réactions. En effet, l’anode cède des électrons que la cathode récupère (oxydation –> réduction). Cette oxydoréduction facilite du coup le passage des électrons d’un pôle à l’autre de la batterie grâce aux ions. L’électrolyte n’est jamais aqueux, car dans une batterie au lithium, le lithium pur [Li] réagit intensément avec l’eau [H20] afin de former de l’hydroxyde de lithium et de l’hydrogène gazeux.

La recharge

Related imagePour recharger un véhicule électrique, vous devez disposer d’installations de recharge simples et pratiques. Ces outils devront vous permettre de recharger votre véhicule au cours de vos traditionnels déplacements. Recharger sa voiture électrique est très simple. Il vous suffit de la brancher sur une prise domestique à l’aide du câble de recharge fourni à l’achat ou en utilisant un wallbox. Si vous optez pour la recharge par câble (qui est d’ailleurs plus économique) vous devez faire vérifier votre installation par un professionnel. La recharge par câble se fait continuellement avec une intensité qui va de 8 à 10 A. Ce qui occasionne un temps de recharge plus long. Par ailleurs, pour des raisons de sécurité, il est recommandé par les grands constructeurs de se servir d’une wallbox pour la recharge. L’autre avantage relatif à l’usage d’une wallbox est qu’elle recharge plus rapidement votre voiture (avec une intensité qui peut aller jusqu’à 16 A, voire plus). Néanmoins, vous devez débourser de 500 à 1200 € pour vous le procurer. À ceci s’ajoutent les coûts d’installation qui varient selon la configuration de votre logement.

La recharge des voitures électriques se fait également sur les bornes publiques. Ces bornes de recharge sont généralement dans les parkings publics, près des commerces ou encore dans les lieux en voirie. Mais c’est un moyen qui est encore moins répandu, faute d’infrastructures de charge.

Pour maintenir en vie le plus longtemps possible votre batterie, une recharge lente et complète (de 6 h à 8 h) est une nécessité.

De la batterie au moteur : comment ça fonctionne ?

Le passage de l’énergie de la batterie vers le moteur se fait par l’intermédiaire d’un régulateur et d’un convertisseur. Le régulateur assure la variation de l’intensité du courant et permet de varier la vitesse de rotation des roues. Le convertisseur quant à lui convertit le courant continu en courant alternatif. C’est un système très bénéfique puisqu’il rend résistant les pièces du moteur. En effet, à chaque demi-tour, le courant alternatif permet l’inversion du sens du courant dans le rotor. Ce dernier continue donc sa rotation dans la même direction, comme dans un moteur à courant continu.

Des avantages et des inconvénients

Related image

L’usage des voitures électriques présente d’énormes avantages ; que ce soit sur le plan économique, environnemental ou de fiabilité.

D’abord, c’est une voiture très simple à conduire, il n’y a point de levier de vitesses à actionner manuellement. C’est aussi une voiture silencieuse (plus qu’une voiture thermique) avec une absence d’émission d’hydrocarbures, de fumées ou de particules. Avec ce type de véhicule, vous êtes épargné de la carburation et des entretiens quotidiens telle la vidange, etc. Par ailleurs, le démarrage se fait, même en hiver, au quart de tour et le moteur ne cale jamais (pas d’embrayage).

Image result for voiture électrique inconvénientsNéanmoins, les voitures électriques ont aussi des insuffisances. La première, c’est le temps qu’il faut pour la recharge. Sur une prise domestique, il vous faut minimum 8 h d’horloge pour complètement recharger votre batterie. En ce qui concerne l’autonomie, elle est de 150 km s’il s’agit d’une batterie lithium, sauf quelques exceptions. De même, les voitures électriques coûtent très cher à l’achat qu’un véhicule conventionnel. Par ailleurs, l’état silencieux du moteur n’est forcément pas avantageux pour les usagers de route (surtout les malvoyants, qui ne pourront pas voir le véhicule venir). Mais des travaux sont déjà en cours pour trouver une solution à ce sujet. Des constricteurs comme Zoé et Renault ont d’ailleurs pris de l’avance en équipant leurs voitures électriques d’un bruit stimulé à vitesse modérée. Comme inconvénient, on peut aussi ajouter le problème de vitesse. En dehors de quelques modèles aux performances impressionnantes, la vitesse des voitures électriques est généralement plus faible que celle des voitures thermiques.

Top 5 des voitures électriques les plus vendues en France

Marques Autonomies Vitesses maximales Batteries Prix avec batteries
Tesla-Model X 355 à 565 kilomètres 250 km/h Lithium-ion 100 kWh À partir de

93 850 €

Tesla-Model S 485 à 613 kilomètres 255 à 250 km/h Lithium À partir de

75 700 €

Volkswagen

e-Golf

300 kilomètres 155 km/h Lithium-ion 35,8 kWh À partir de

39 350 €

Hyundai Ioniq électrique 280 kilomètres 165 km/h Lithium-ion 28 kWh À partir de

35 850 €

BMW i3 300 kilomètres 150 km/h Lithium-ion 33 kWh À partir de

31 100 €

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here