Identifiants personnels



Retour à l'accueil > Pages Ouvertes > Pour que le numérique fasse campagne - Appel à contributions

Pages ouvertes

Pour que le numérique fasse campagne - Appel à contributions

5 novembre 2015


Par La mission agrobiosciences

La consultation publique sur le projet de loi Pour une République numérique s’achève et, comme toujours, deux écoles apparemment irréconciliables se sont affrontées : l’une parlant d’ouverture, de gratuité, de progrès collectif et de liberté du citoyen. L’autre rappelant qu’il s’agit d’un secteur économique et donc de R&D, d’investissements, de brevets, de risques financiers. Tandis que les premiers ont tendance à vouloir accoler à chaque mot les préfixes « open » et « free », les autres ont l’intention que personne n’oublie combien il en coûte, pour que cette technologie arrive chez chacun.

Les deux écoles ont bien sûr du sens, mais il faut admettre qu’il est certainement plus facile de spéculer sur les principes fondamentaux de l’Internet lorsque l’on habite dans les grandes villes et que la fibre est une évidence. Car pour ceux qui habitent « l’hyper rural », il s’agit encore trop souvent de gros sous pour que le téléphone passe, ou qu’un débit digne de ce nom leur permette de ranger le modem au placard. Reste que la question des infrastructures avance bien. Le Programme national très haut-débit (PNTHD) se déploie petit à petit vers l’horizon d’une connexion de 100 Mo/s pour tout le monde en 2022. Les territoires ruraux peuvent désormais commencer à rêver à ce désenclavement dont on leur parle depuis 15 ans déjà.

« Le numérique n’est plus un secteur mais un phénomène général de changement de la société » auquel les campagnes françaises ont la ferme intention de prendre part et même au-delà. Car en la matière, la France présente de très sérieux atouts : réseaux denses de transports, diversité des terroirs et des environnements naturels, faible densité de la population, la liste est longue pour penser qu’à court-terme, grâce à l’économie numérique, les territoires ruraux vont se redéfinir au sein de l’espace national. Un espace de travail, de conquête, de consommation, de qualité de vie capable de répondre aux nouvelles attentes sociétales, capable aussi d’offrir une alternative aux maux urbains ; il y avait longtemps que le monde rural n’avait pas entendu ça. Alors, fantasme ou réalité, la France va-t-elle devenir un smart pays où la fracture urbain-rural avec laquelle nous sommes nés, va s’estomper peu à peu ?

Si la nouvelle loi pour une République numérique n’a pas vocation à focaliser sur un territoire ou des métiers spécifiques, du côté rural la demande est claire : on s’installe à la campagne dès lors qu’on est correctement connecté. En 2010, l’Association des Maires Ruraux de France (AMRF) révélait que l’accès aux technologies numériques était désormais la première priorité des communes rurales et de leurs habitants, avant même les routes et les écoles, chacun ayant compris qu’il n’y aurait pas de (re)vitalisation des territoires ruraux sans passer par la case numérique. Alors, devant l’ampleur de la promesse sociale et des enjeux économiques, faudrait-il une politique nationale de développement numérique dédiée aux territoires ruraux ? Quel pourrait être son contenu ?

Nous vous invitons à prendre part au débat en nous faisant parvenir vos contributions. Celles-ci seront publiées sur le magazine Web de la Mission Agrobiosciences et feront l’objet d’une note d’éclairage diffusée début 2016, au moment de l’ouverture des débats parlementaires.

En pratique
Merci de nous faire parvenir le fruit de vos réflexions, en une page, avant le 31 décembre 2015, à christophe@agrobiosciences.com

Pour nourrir la réflexion
Pour nourrir d’ores et déjà la réflexion sur ce sujet, la Mission Agrobiosciences vous propose deux interventions filmées :

- Un phénomène général de transformation de la société. Entretien avec Benoît Thieulin, Président du Conseil national du numérique. https://vimeo.com/142381800
- Les territoires ruraux en mode projets. Entretien avec Sébastien Côte, président de RuraliTIC https://vimeo.com/140790602

Répondre à cet article

Le maga­zine papier tri­mes­triel existe depuis 2006. Vous trou­ve­rez ci-des­sous les numé­ros de la nou­velle for­mule, avec les liens sur le som­maire, et autant de dos­siers thé­ma­ti­ques com­po­sés de repor­ta­ges, por­traits, infos pra­ti­ques, port­fo­lios, entre­tiens... Tout ce qui fait le "ton" de Friture Mag.

Bon feuille­tage, bonne lec­ture.

  • Hors-série N°1
  • Numéro 14
  • Friture Mag N°15
  • Le N°16
  • Friture Mag N°17
  • Le magazine N°18
  • Canal hystérique - FritureMag - Le média des possibles
  • Friture Mag N°20
  • Friture Mag N°21 "Demain, ma ville"
  • N°23

A propos de FritureMag

Friture Editions
est soutenu par